•  

    Centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918

    I - Démarrage de la guerre

    Cette guerre démarre avec l’assassinat le 28 juin 1914, l'archiduc-héritier François- Ferdinand d’Autriche lors d'une visite officielle dans la ville de Sarajevo (capitale d’un autre pays La Bosnie Gergovie).


    Des tensions et des conflits entre pays européens s’installent et des alliances se forment entre pays. On parle de « triple Alliance » (dès 1879 pour l'alliance austro-allemande)  puis de « Triple Entente ».

    Armistice


    II - La guerre 14-18
    C'est une guerre longue, qui est, dès 1915, appelée « Grande Guerre ». C'est une guerre mondiale où des puissances extérieures à l'Europe ont un rôle essentiel. Par exemple, en avril 1917, les États-Unis entrent officiellement en guerre. Ils sont cependant déjà impliqués dans le conflit par les fournitures et les prêts d’argent concédés aux pays.
    Cette Première Guerre mondiale utilise de nouveaux moyens avec une mobilisation industrielle pour assurer la fabrication d’armes, la propagande, la mise en place d'une culture de guerre.

    III - Les tranchées
    La Grande Guerre reste cependant d'abord la guerre des tranchées (fossé allongé creusé dans la terre). Sur plusieurs fronts, en particulier sur le front qui traverse le Nord-Ouest de la France, les soldats s'enterrent pendant quatre ans. Dans cette longue guerre de position, les États-majors mènent une guerre d'usure coûteuse en vies humaines. L’idée, pour les deux côtés (français, allemand) est la tactique du «grignotage», c’est-à-dire gagner du terrain sur l’autre. Outre les nombreux morts déjà recensés des deux côtés, cette tactique conduit à la terrible bataille de Verdun en février décembre 1916 qui voit disparaître 500 000 soldats français et allemands !


    En conséquence, près de 70 millions d'hommes ont été mobilisés en 4 ans.


    Cette guerre est terriblement et horriblement destructrice  par l'utilisation d'armes d’artillerie et de gaz. La guerre des tranchées est donc un véritable enfer pour les combattants qui sont souvent dans la boue, le froid, le manque d’hygiène, de soins, de nourriture et avec la peur de mourir. Elle engendre morts, blessés, mutilés « gueules cassées » et traumatise à tout jamais et de façon durable, non seulement les survivants mais également leurs familles !

    IV - Fin de la guerre
    Avant 1918, des propositions de paix blanche ont été faites : en 1916 par l'empereur François-Joseph, en juillet 1917 par des députés allemands, en août 1917 par le pape. Ces tentatives ont échoué. En septembre 1918, la situation dans laquelle se trouvent les Allemands les conduit à rechercher une paix de compromis.
    L'armistice est signé le 11 novembre dans la clairière de Rethondes dans la forêt de Compiègne à 5h15 du matin dans un wagon aménagé en bureau pour le maréchal français Ferdinand Foch (1851-1929).

     
    Quelques heures plus tard, à 11h00, le « cessez-le-feu » sonne sur tout le front mettant un terme à plus de quatre années de guerre.

    Dans toute la France, les cloches sonnent à la volée. Dans le camp allemand, c'est aussi le soulagement. L’armistice permet d'arrêter les combats en attendant la signature du traité de paix mettant définitivement fin à la Première Guerre mondiale le 28 juin 1919 (l’armistice est signé le 11 novembre pour une durée de 36 jours, il sera ensuite plusieurs fois reconduit).


    La restitution de l'Alsace-Lorraine à la France est inscrit dans le traité.


     


    votre commentaire
  • Dans le cadre de "E.D.D." (Education au Développement Durable) et de "E.M.C." (Education Morale et Civique), l'école récolte les piles usagées afin de participer à la grande collecte qui permettra d'apporter un soutien financier au Téléthon. Des boites sont disponibles dans chaque classe à cet effet. Un très grand merci pour votre participation.

    Ces piles seront déposées le samedi 8 décembre à la grande journée Téléthon organisé par la ville d'Orly.

    Lieu en cours de définition

    En effet, cette collecte

     

     

     

     

     

    "21 000€ reversés en 2015

    Pour ces deux premières éditions, l’opération 1 pile = 1 don avait déjà remporté un franc succès. En 2014, elle avait permis de collecter 44 tonnes de piles usagées. Puis, en 2015, la collecte a atteint les 86 tonnes et a permis de reverser 21 000€ à l’Association.


    « Les résultats très positifs de l’édition 2015 nous encouragent à déployer l’opération plus largement pour le Téléthon 2016. […] Nous pouvons raisonnablement espérer que pour notre 3e édition, nous atteindrons un objectif de 100 tonnes de piles collectées, » précise Arnaud Mousset de Mondial Relay."

     extrait du site : www.afm-telethon.fr


    votre commentaire
  • Votre enfant passe de plus en plus de temps devant les écrans : télévision, tablette, portable, ordinateur ...

     De plus en plus de spécialistes s'accordent pour limiter le temps face aux écrans :

    - pas d'écran le matin

    - pas d'écran avant de se coucher

    - pas d'écran durant les repas

    - aucun écran dans la chambre à coucher des enfants

    DSDEN d'Orléans-Tours :

     

    Guide pratique "La famille Tout-Écran"

    • Être parent à l'ère du numérique
    • Présentation de la Famille Tout-Écran
    • Apprendre à vos enfants à s'informer
    • Conseiller vos enfants sur l'usage des réseaux sociaux
    • Maîtriser en famille le temps dédié aux écrans
    • Protéger vos enfants des images violentes
    • S'engager et s'impliquer en tant que parents

    Allez découvrir le guide sur le site :

    La Famille Tout-Écran -clemi
     

    Des avis d'experts :

    http://www.strategie.gouv.fr

    A lire "Quels sont les impacts des écrans sur notre cerveau?"

     


    votre commentaire
  • Du 8 au 14 octobre, "Semaine du développement durable"

    L'objectif est de sensibiliser les élèves au thème de protection de la planète, des différentes sources de pollution, et apprendre ainsi quelques gestes quotidiens afin de bien trier ses déchets, de bien gérer les utilisations de l'eau, de l'électricité... Ampoule

     

    A l'école, outre le tri des déchets papiers, effectué par des élèves volontaires : les "éco responsables" et la collecte des bouchons, les élèves de CM2 récupèrent les piles usagées si nuisibles car fortement polluantes à l'environnement, à la nature.yes

    Pour en savoir plus :

    La Charte de l'environnement de 2004 a une valeur constitutionnelle.

    La charte contient 10 articles  :

    • Art. 1er. - Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.
    • Art. 2. - Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement.
    • Art. 3. - Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.
    • Art. 4. - Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi.
    • Art. 5. - Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d'attributions, à la mise en œuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.
    • Art. 6. - Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. À cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social.
    • Art. 7. - Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement.
    • Art. 8. - L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.
    • Art. 9. - La recherche et l'innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l'environnement.
    • Art. 10. - La présente Charte inspire l'action européenne et internationale de la France.



    L'EDD dans le socle commun de connaissances et de compétences

    bo
    Seconde phase de généralisation de l’éducation au développement durable (EDD)

    Circulaire n° 2007-077 du 29-3-2007

    "C’est en 2004 que le premier plan triennal de généralisation de l’éducation à l’environnement pour un développement durable a été lancé. Depuis cette date, les programmes scolaires la prennent en compte progressivement, notamment ceux de sciences de la vie et de la Terre (SVT) et d’histoire-géographie. Par ailleurs, depuis 2005, les nouveaux programmes de mathématiques, de SVT, de sciences physiques et de chimie du cycle central du collège intègrent explicitement les questions de développement durable et préconisent des croisements disciplinaires.
    Partout les projets se sont multipliés avec l’appui des ressources locales et parfois une dimension européenne. L’éducation nationale a su se mobiliser en faveur du développement durable et la première étape de la généralisation est largement une réussite.

    Aujourd’hui, il s’agit d’aller plus loin en lançant la deuxième phase de généralisation. Le nouveau plan triennal en faveur de l’éducation au développement durable (EDD) couvrira la période 2007-2010 et s’articulera autour de trois axes prioritaires :
    > Inscrire plus largement l’éducation au développement durable dans les programmes d’enseignement.
    > Multiplier les démarches globales d’éducation au développement durable dans les établissements et les écoles.
    > Former les professeurs et les autres personnels impliqués dans cette éducation.

    Cette deuxième phase se développe dans un double contexte :
    > un cadre institutionnel, avec la Charte de l’environnement qui inscrit les questions environnementales dans les grands principes de la République française depuis mars 2005 ;
    > un nouveau cadre mondial voulu par l’Organisation des Nations unies : “la Décennie pour l’éducation au développement durable” déclinée au niveau européen par la stratégie de Vilnius.
    Elle élargit son champ à de nouvelles problématiques et à de nouveaux thèmes pour prendre pleinement en compte les trois volets - environnemental, économique, social et culturel - qui fondent le développement durable.
    Inscrire plus largement l’éducation au développement durable dans les programmes d’enseignement

    La mise en œuvre de l’EDD doit d’abord reposer sur les enseignements obligatoires. Grâce au  socle commun  de connaissances et de compétences, le développement durable est désormais solidement ancré dans la base des savoirs fondamentaux. Ainsi le socle inclut la connaissance de “l’impact sur l’environnement” de nos activités techniques, il fait référence à une attitude de “responsabilité face à l’environnement, au monde vivant, à la santé “, il mentionne le développement durable comme un moyen de “comprendre l’unité et la complexité du monde”.

    L'éducation au développement durable dans les programmes d'enseignement

    Une éducation ancrée dans toutes les disciplines, tout au long de la scolarité
    "L'EDD n'est pas une nouvelle discipline, elle intervient :
    > dans le cadre des différentes disciplines existantes. Les problématiques du développement durable sont introduites dans le cadre des programmes et des enseignements et par le biais de thèmes de convergence, tels l'eau ou l'énergie."
    > à des moments spécifiques (classes vertes, actions éducatives conduites avec des partenaires, etc.)

    Plusieurs centaines d'actions de sensibilisation sont recensées dans différents domaines :
    > commerce équitable,
    > biodiversité,
    > alimentation,
    > santé,
    > nouvelles énergies,
    > etc.

     

     

     

    votre commentaire
  • Après le mois de mai, les enseignant(e)s sont heureu(ses)x d'accueillir de nouveau les parents dans les classes du lundi 1er octobre au jeudi 18 octobre.

    Ce sont de véritables moments d'échanges, de communication, de convivialité qui profitent à tous : élèves, parents et enseignants. yes

    Rentrée scolaire - Commission scolaire des Appalaches (CSA ...

    Merci.

    Education


    votre commentaire